Envisager de construire une piscine dans votre propriété pour se baigner est un projet qui demande un certain temps et une certaine préparation. Aujourd’hui, il existe une diversité de type de bassin avec un couloir de nage proposé par les professionnels et la personnalisation est infinie.

Cependant, il est à rappeler que le coût de la construction par un pisciniste va varier selon les détails liés au projet. Voilà pourquoi bien définir les détails de la construction à l’avance sera de mise pour pouvoir estimer le montant à préparer pour sa réalisation. Voici un guide pour vous aider à bien choisir votre bassin.

Différents types de piscines à votre disposition

Avant de choisir votre bassin, connaître les différents types de piscines réalisables est évidemment de mise. Le budget à prévoir va entièrement dépendre de ce point même si d’autres critères auront également une influence sur le montant à prévoir comme le filtre à sable.

La piscine enterrée

aide Solide, esthétique et résistant, la piscine enterrée fera la beauté de votre jardin même avec un terrassement. Ce type de piscine immergée est idéal pour une construction pérenne mais avant de pouvoir bénéficier du confort qu’elle va vous offrir, il faudra avant tout vous préparer financièrement et consacrer du temps pour effectuer les formalités liées à la construction. Les réglementations en vigueur vous obligent à passer par des démarches légales avant de pouvoir passer à la construction :

– pensez à consulter votre commune pour prendre connaissance des règles d’urbanisme de votre zone.

– si vous envisagez de construire une piscine entre 10 et 100m² avec une hauteur n’excédant pas les 60cm, il faudra penser à faire une déclaration des travaux auprès de la mairie.

– pour une piscine équipée d’un abri de piscine d’une hauteur de plus de 1,80m, il faudra faire un dépôt de permis de construire avant d’entamer les travaux.

– sachez qu’il est obligatoire de respecter un minimum de 3 mètres entre le bord du bassin et la clôture du voisinage pour déterminer l’emplacement de votre piscine enterrée.

– la déclaration de votre piscine enterrée aux impôts sera également obligatoire 3 mois après la construction.
La piscine enterrée fait partie des bassins les plus coûteux étant donné qu’elle nécessite plusieurs étapes allant de la préparation du terrain, passant par la mise en place des pièces à sceller et le remblaiement avant de terminer avec les finitions. Elle requière donc énormément de travail et de temps. La piscine semi-enterrée doit également passer par ces étapes.

La piscine hors-sol

Moins coûteuse, différente de la piscine en kit et facile à installer, la piscine hors-sol est aussi disponible en plusieurs modèles : gonflables, autoportantes, tubulaire ou en kit. Les piscines gonflables et autoportantes sont les moins chères du marché mais elles sont surtout destinées aux enfants.

La piscine hors sol en kit peut être tubulaire ressemblant à la piscine autoportante soutenue par une armature de tubes en acier, ou la piscine hors-sol rigide construite avec des panneaux modulaires en acier, en résine, en alu, en béton ou en bois qui sera par la suite couverte d’un revêtement étanche. La personnalisation de la forme est libre avec une piscine rigide. Une piscine hors-sol ne nécessite ni de démarches administratives obligatoires ni l’obligation

La piscine naturelle et écologique

Un havre de paix dans votre jardin, la piscine naturelle également connu sous le nom d’étang de baignade est la plus coûteuse sur le plan installation car elle nécessite un savoir-faire technique pour assurer son côté autonettoyant. L’usage de produit chimique, de système de filtration n’est donc pas nécessaire. Si la construction de ce type de piscine est exorbitante, l’investissement se rentabilisera sur le long terme par l’absence d’entretien.

Les matériaux

Le budget à prévoir pour construire une piscine en bois va aussi varier en fonction du matériau à mettre en œuvre. Enterrée ou hors-sol, on peut distinguer divers types de matériaux utilisables pour construire un bassin :

– le béton reste le matériau le plus solide et le plus durable pour construire votre piscine. Il peut être mis en œuvre de différentes manières, notamment : coulé, projeté ou en panneaux modulaires.

– le bois est un matériau noble qui a son charme. Il s’adapte parfaitement avec le décor naturel de votre jardin. Il peut aussi être composite pour une facilité d’entretien.

– l’acier est aussi envisageable pour la construction de votre piscine.

– l’inox est un matériau résistant et design surtout pour une piscine enterrée.

– pour une piscine enterrée, vous pourriez opter pour le monocoque en polyester mais sachez que le transport peut être difficile ainsi que l’emplacement de ce dernier durant le chantier.

– Une coque en polyester

– Des margelles

guide

Le revêtement de votre bassin

Pour assurer l’étanchéité de votre piscine, il faudra penser à choisir un revêtement du bassin. Vous aurez le choix entre divers revêtements dont le liner de piscine, la membrane PVC armé, le carrelage, les enduits, le béton ciré, le polyester stratifié, la peinture pour piscine, le quartz, les bâches ou encore la résine. Le tarif est très variable selon votre choix.

Obtenir une estimation sur mesure gratuitement

Avant de vous lancer dans la construction, évaluez à peu près le montant total à préparer pour la concrétisation de votre projet par un constructeur de piscines. Pour ce faire, rendez vous sur une plateforme de demande de devis pour piscine afin d’obtenir plusieurs estimations de différents professionnels comme pour l’entretien.

En remplissant le formulaire de demande, la plateforme enverra tous les détails liés au projet à plusieurs experts qui dresseront un devis sur mesure en adéquation à vos besoins à l’image du local technique à prévoir. Vous pourriez ainsi comparer et choisir le meilleur prestataire.