Avoir une belle piscine dans son jardin, c’est le rêve de tous. Et aujourd’hui, avec la diversité des professionnels et l’amélioration de la technologie, il existe plusieurs types de piscines et diverses mises en œuvre pour tous les goûts et tous les budgets.

Cependant, la construction d’une piscine n’est pas une tâche très aisée, et encore, des règles de sécurité et des normes imposées doivent être strictement respectées. Il est évident qu’une piscine non sécurisée présente un énorme danger pour les enfants et les animaux domestiques. Pour vous guider, nous allons donc voir les règles de sécurité à connaître quand on achète un bassin.

Des dispositifs de sécurité pour votre piscine

securite piscines Pour réduire les risques de noyades et d’accidents provoqués par la piscine, les propriétaires sont obligés d’équiper leur bassin d’un des quatre dispositifs de sécurité pour piscine cités ci-dessous en respectant les normes imposées.

– Selon la norme NFP 90306, l’installation d’une barrière (en bois, en métal, en pvc…), avec un verrouillage, d’1,10 mètres de hauteur au minimum à au moins un mètre de la piscine s’avère nécessaire.

– La norme NFP 90307 régit sur l’installation d’une alarme sur la margelle, qui devra se déclencher à la détection d’intrusion.

– La couverture de piscine qui doit résister au poids d’un adulte de 100Kg est réglementée par la norme NFP 90306 pour éviter les chutes accidentelles.

– L’abri de piscine, par la norme NFP 90309 empêche la pénétration des enfants dans le bassin.
Les bassins concernés

Ces règles de sécurité sont valables pour les piscines en plein air incluant spas et jacuzzis avec un bassin semi-enterré ou enterré.

Les bassins d’ornement, les piscines construites à l’intérieur d’un bâtiment, les piscines hors sol, démontables, gonflables ou autoportantes et les établissements publics de natation surveillés en permanence par un maître-nageur ne sont pas concernés par ces règles.